Ernest Rossi, psychologue élève de Milton H. Erickson a adapté au champ de la thérapie psycho-corporelle le cycle ultradien, découvert en 1957 par Dement et Kleitman. Selon ces découvertes, le corps fonctionne selon un rythme activation/repos de 90mn-20mn environ.

Pendant ces consultations, Erickson avait découvert ces moments de transe naturelle chez ses patients, et pouvait tenir inlassablement un discours parfaitement ennuyeux jusqu'au moment "m" ou le sujet, consciemment ailleurs se trouvait plus disponible à l'intériorité et à la suggestion inconsciente. L'induction hypnotique est une autre manière d'atteindre cet état naturel, "common every day transe".

Ces cycles ultradiens correspondent à ceux du sommeil, qui se continuent naturellement et plus ou moins inconsciemment pendant la journée. Le creux ultradien sera cette période de 20mn ou l’état de conscience se modifie naturellement (rêverie, distraction, …). On trouve chez les personnes surmenées ou souffrant par exemple de fibromyalgie ou de fatigue chronique, une perturbation de ces rythmes. Le monde scolaire est également une bonne illustration du mauvais traitement infligé à ces périodes. A l'inverse, se recadrer dans ces rythmes apporte des bénéfices non-négligeables. Le but du jeu est de repérer ces rythmes et de faire une pause dans le creux, ce moment par exemple où on lit trois fois la même page sans rien comprendre, où on ne comprend plus vraiment ce qui est dit, où on se surprend à fixer un coin de table depuis un temps indéfini avec un air parfois blafard mais souvent absent. Autant s'arrêter pour se consacrer à soi.

Cette pause ultradienne, si elle est respectée et bien réalisée, apporte les bénéfices d'environ deux heures de sommeil. Voici un accompagnement de cette pause de régénération. Installez-vous confortablement pour une quinzaine de minutes et cliquez ci-dessous :

p>

JB